Le crédit auto

L’achat d’une voiture nécessite la disponibilité immédiate des fonds y afférents ou de leur épargne. Cependant, concernant particulièrement les jeunes conducteurs, ces cas ne sont pas fréquents compte tenu de leur situation financière et personnelle.

Aussi, nombreux sont ceux qui ont recours au crédit auto qui constitue le financement spécialement affecté à l’achat d’un véhicule et qui est octroyé par une institution financière. Cette affectation du crédit la différencie du prêt à la consommation qui englobe plusieurs types de prêts.

Comment réussir à dénicher le crédit auto adapté à ses besoins ? Quels sont les avantages du crédit auto ? Autant de questions que cet article s’efforce d’y répondre.

Utiliser le simulateur de crédits auto

L’utilisation des simulateurs de crédits auto en ligne permet au jeune conducteur de trouver en un seul clic des offres des institutions financières et de découvrir les taux qu’ils proposent afin de sélectionner le tarif qui lui convient.

Autre avantage de ce dispositif, le jeune conducteur se voit proposer des offres qui correspondent à ses besoins vu qu’il renseigne lui-même sur le simulateur le montant de l’emprunt souhaité ainsi que la durée du prêt.

Exigences des institutions financières dans le cadre de l’octroi d’un crédit auto

Avant toute acceptation d’octroi d’un prêt à un jeune conducteur, les banques évaluent les divers points relatifs au jeune conducteur ci-après :

  • sa capacité de remboursement  par une évaluation de ses charges et de ses revenus actuels et futurs
  • son taux d’endettement : les établissements de crédit veulent des informations sur d’autres éventuels prêts contractés par le jeune conducteur permettant ainsi de faire ressortir une probabilité de défauts des paiement ou non
  • sa situation personnelle : qu’il soit célibataire, marié avec ou sans enfants à sa charge, cet élément rentre également en compte dans la mesure où il permet aux établissements de crédit de vérifier si ses revenus lui permettent de se voir accorder un prêt
  • sa situation professionnelle : certaines institutions financières retiennent comme élément déterminant d’octroi du crédit auto le fait d’être un travailleur sous contrat à durée indéterminée. Cette qualité les rassure sur la stabilité du remboursement des mensualités. Cependant, d’autres institutions financières accordent néanmoins des prêts aux jeunes soumis à un contrat à durée déterminée sous réserve de demande de garanties supplémentaires

Eléments composant le crédit auto

On distingue notamment :

  • l’apport personnel : c’est le montant que le jeune conducteur paie au moment de contracter son prêt. Plus le montant apporté est conséquent, plus le crédit contracté s’en trouvera réduit
  • le taux annuel effectif global (TAEG) qui est un pourcentage du coût total du crédit contracté et englobant entre autres le taux d’intérêt, les frais de dossier ainsi que les cotisations de l’assurance
  • le taux nominal : il permet de faire ressortir le montant des intérêts que le jeune conducteur doit s’acquitter par mois
  • la durée du crédit : elle est convenue entre le jeune conducteur et sa banque. L’intérêt d’étaler son crédit sur une période moins longue permettrait son remboursement avec moins d’intérêts à payer
  • les mensualités : ce sont les périodes prévues selon une date fixée par mois pour effectuer le remboursement du crédit c’est-à-dire d’une partie du capital et d’une partie des intérêts
  • l’assurance du crédit, qui n’est pas obligatoire mais présente l’avantage de mettre à la charge de l’assurance le remboursement du crédit ou de son solde restant. Cette assurance joue en cas de maladie telle l’invalidité temporaire totale de travail, de chômage ou en cas de décès de l’assuré
  • le coût de la somme empruntée

Protection du jeune conducteur bénéficiaire d’un crédit auto

La règlementation sur le crédit à la consommation étant également applicable au crédit auto, le jeune conducteur peut être assuré d’être protégé.

En effet, elle prévoit l’obligation d’information de l’institution financière, le délai de 14 jours pour pouvoir se rétracter du crédit que le jeune conducteur a contracté ainsi que le remboursement, dans les huit jours qui suivent la rétractation, de l’acompte qu’il aurait versé.

Voulez-vous partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *