bonus malus permis de conduire

Qu’est qu’un système de bonus/malus une fois que l’on a le permis de conduire ?

Une fois que l’on possède le permis de conduire, une personne peut désormais être notée sur sa conduite grâce à un système élaboré par l’État qui consiste à donner des points bonus à un conducteur s’il suit bien les règles du Code de la route et se comporte de façon exemplaire au volant de son véhicule ou alors on lui attribue des points négatifs en cas de fraude ou d’entorse au règlement. Le système de bonus/malus est en fait un coefficient de majoration et de réduction connu sous l’acronyme CRM qui a été établi par le Code des Assurances et est régi par l’annexe de l’article A121.1 sur tous les modèles de voiture affichant plus de 80 c. c.

Quelles sont les spécificités des « bonus » ?

La première spécificité d’un bonus consiste à faire baisser la prime d’assurance. Cela engagera moins de dépense pour le conducteur de la voiture, qu’il soit jeune ou non. En effet, tout nouveau conducteur ayant reçu son permis de conduire et qui est enregistré auprès d’une assurance possède un bonus de 0 et celui-ci peut être accru si rien de grave n’arrive au véhicule et ne soit déclaré auprès de l’assurance.

Comment est effectué le calcul ?

Tout jeune conducteur de voiture souscrivant à une assurance commence toujours par avoir un coefficient de 1,00 et ce coefficient varie au fil des déplacements en auto. Pour faire le calcul du tarif appliqué au départ par l’assurance, il suffit de multiplier la prime de base proposée par le bureau d’assurance par le CRM et cela donne le montant à payer auprès de votre assurance auto. Pour être plus précis dans les calculs, si on prend en compte que pendant un an vous devez verser 1000 € à votre assurance en guise de cotisation, avec le système de bonus et le calcul précédemment cité, il suffit de multiplier 1,00 par 0,95 qui est un bonus octroyé chaque année et le total donne 0, 95. Vous aurez a versé 950 € au lieu de 1000 €. Si pendant les années qui suivent tout se passe bien en refaisant ce calcul, il est certain qu’après 5 ans de conduite votre cotisation diminuera jusqu’à 760 €.

Quelles sont les spécificités des « malus » ?

Si le système de bonus fait faire des économies, le système de malus vous fera dépenser de l’argent et cela pas qu’un peu. En effet, s’il est difficile d’avoir un bonus par an, il est facile d’avoir un malus, car chaque dégât que votre auto subit et dont l’assurance doit se porter garante ne fait pas baisser vos points précédemment octroyés pendant l’année précédente qui s’est révélée être sans souci, mais c’est au niveau du calcul que le malus prend tout son sens. Un malus est plus conséquent qu’un bonus, car si un bonus est de 0,95 €, un malus est de 1,25 € ou de 1,125 €.

Comment est effectué le calcul ?

Le calcul est effectué par rapport au niveau de dégât constaté sur le véhicule et le niveau de responsabilité du conducteur. Si la personne est en partie responsable des dégâts constatés sur la voiture, on peut lui attribuer un malus de 1,125 €, et si le conducteur de l’auto est entièrement responsable le malus est de 1,25 €. Ce qui rend les points de malus désagréables à recevoir c’est qu’ils sont comptés en fonction du nombre de sinistres occasionnés sur une voiture et qui ont été enregistrés par l’assurance. Il a précédemment été dit qu’au bout de 5 années sans dégâts et sans fraude le calcul de l’assurance auto se solde à 760 €. Or, si un jeune conducteur confirmé commet une faute ou deux pendant l’année en cour, on lui attribuera un ou deux points de malus. Ces malus seront comptés pour l’année suivante. De ce fait, s’il devait payer 760 €, car le calcul des points bonus affichait 0,76. En multipliant 0,76 x 1,25 x 1,25 cela donne 1,18. En prenant en compte le fait qu’une cotisation d’assurance se base chaque année sur une somme de départ, par exemple 1000 € pour un coefficient de 1,00 en multipliant 1,18 par 1000, cela donne 1180 €. C’est la somme que le conducteur devra verser à son assurance.

Quelle est la meilleure solution en cas de points malus répétés ?

Il est très difficile de gagner exclusivement des bonus, car des pépins mécaniques arrivent souvent à une auto en fonction du temps qui passe et une assurance est toujours sur le qui-vive pour détecter le moindre problème. De ce fait, certains automobilistes se retrouvent bien malgré eux en proie à un trop grand nombre de points malus et ne sont parfois plus capable de verser le nombre total de cotisations requis auprès de l’assurance. Quand cela arrive, la meilleure solution est souvent de quitter votre assurance actuelle et de souscrire à une assurance pour conducteurs malussés. En tenant compte de vos problèmes ce genre d’assurance peut aisément trouver une solution, votre situation en termes de points malus n’est pas désespérée.

Voulez-vous partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *